mardi 23 mai 2017

Sing Street (2016) - John Carney



A Beautiful Sea
Irlande 1985, Conor change de lycée car ses parents n'ont plus les moyens de payer ses études. De l'autre côté de la rue où se trouve ce triste endroit à l'ambiance désastreuse, il aperçoit Raphina. Elle est belle, plus âgée que lui, c'est le coup de foudre. Alors qu'elle déclare être mannequin, il lui propose de participer au clip musical qu'il compte tourner pour son groupe futuriste. Comme elle accepte, Conor n'a pas le choix : il va devoir monter un groupe et composer des chanson pour rester crédible face à la fille qu'il souhaite impressionner. Et c'est le début d'une grande et belle histoire d'amour, d'amitié tout en musique.

Drive It Like You Stole It
Je vous annonce la couleur de suite : j'ai a-do-ré Sing Street. Le moment que j'ai passé à le visionner fut drôle, pétillant, grisant... La bande son est un vrai régal, qu'il s'agisse des titres cultes ou ceux créés pour le film. Et cette bande de lycéens impopulaires dans un établissement glauque au possible qui s'embarquent dans cette aventure improbable afin de s'arracher à ce quotidien triste et morne que semblent partager la plupart des personnages que l'on croise dans ce film. On passera sur la crédibilité du film quant aux ado qui, n'ayant presque jamais touché un instrument, font des prouesses en l'espace de quelques jours. On s'en fiche au final. Ce qui plait c'est leur cran, leur métamorphose et leurs looks associés au style de musique qu'ils expérimentent qui offre à ce film une teinte toute particulière.
Je n'ai pas grand chose à ajouter. Je n'avais même pas entendu parler, ce fut une superbe surprise!

Up
Le réalisateur que l'on a connu avec Once (2006) et New York Melody (2013) nous offre un joli film qui rend hommage à une époque, aux jeunes et moins jeunes qui l'ont connue, et surtout un moment de pure plaisir qui fait du bien au moral !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire