dimanche 11 mars 2018

Nous deux à l'infini - Fleur Hana



Elle est incapable d’aimer un autre homme que lui.
Il est incapable d’aimer tout court.

Lola aime Dante. C’est une vérité universelle depuis qu’elle a croisé son regard, treize ans plus tôt, alors qu’ils étaient encore adolescents et que Dante sortait avec sa grande sœur. Aujourd’hui, elle décide de tenter le tout pour le tout : elle va le séduire, quitte à se faire passer pour une femme qu’elle n’est pas vraiment, une femme que Dante laissera entrer dans ses nuits.
Dante n’aime que lui. C’est une vérité indiscutable depuis la trahison qui a fait voler sa vie rêvée en éclats. L’homme qu’il était a disparu ; désormais, il enchaîne les coups d’un soir et est devenu ce que la vie a fait de lui : un sale type. Mais, lorsque Lola déboule au milieu de la nuit, il lui ouvre, même s’ils ne se sont pas parlé depuis huit ans. Cette fille est toujours la gamine insupportable, capricieuse et envahissante de ses souvenirs, mais elle a ce truc indéfinissable qui le touche. Alors, quand elle lui demande de l’héberger, il accepte.

Lire est souvent considéré comme un passe-temps. Une parenthèse de fiction pour s'évader du quotidien. Pourtant, certains de ces personnages que l'on rencontre le temps de quelques pages semblent avoir déchiré le papier pour nous retrouver. Parce que durant quelques jours de lectures, Lola et Dante ont fait partie de ma vie. Ces personnages d'une authenticité frappante, loin d'être parfaits, qui essaient de composer l'avenir avec les miettes de leur passé. Ces héros sont bornés, caractériels, passionnés et terriblement vrais. Je me suis beaucoup retrouvée en Lola, qui agit sans réfléchir, suit ses intuitions, aime sans compter. Elle a une vision réaliste du pétrin dans lequel elle s'est mis. Elle accepte de ravaler bon nombre de fois sa fierté, mais ne se laisse pas pour au temps marcher sur les pieds. Il me tarde de les retrouver tous les deux, même lors d'une furtive apparition, dans un prochain roman!
Nous deux à l'infini est une romance, mais ce n'est pas un ramassis de guimauve (qu'on a aussi le droit d'aimer, hein, mais ici ce n'est pas le cas). Parce que l'amour n'est pas que pour les hommes parfaits qui vous citent Shakespeare entre le sel et le poivre.
Dans ce roman, on ri, on s'émeut, on déteste (Carmen, évidemment, heureusement que tu nous avais prévenus, Fleur!) et on aime à la folie (pas uniquement les fesses de Dante mais en grande partie quand même...).
 
 
Tout ne se résout pas en un claquement de doigts parce que la vie n'est pas si simple mais même les blessures les plus profondes peuvent être guéries
Même lors des scènes de sexe, il n'est pas question que de sexe (même si c'est sacrément revigorant quand tout le monde part déprimé au boulot dans le RER et qu'on partage un moment muy caliente sans que personne ne le sache....) mais d'intimité, de personnalité,  d'échange et de relation qui se construit petit à petit.
Et l'humour tient toujours une place tellement importante parce que oui, les personnage en bavent, oui ils se déchirent, se détruisent pour finalement mieux se reconstruire mais au milieu de tout ça, j'ai ri à m'en décrocher la mâchoire. Et j'ai tourné la dernière page à regret, le cœur meurtris de devoir leur dire au revoir... (on en parle, de mon coup de cœur pour Chris?)
 
Fleur Hana nous offre une histoire drôle, touchante et sexy menée par des personnages forts et vrais auxquels ils est impossible de ne pas s'attacher. Il ne reste qu'à patienter jusqu'à notre prochaine rencontre lors d'un récit certainement consacré à l'un de nos irremplaçables Golden Boys!
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire